Take a fresh look at your lifestyle.

Grève du SLECG/Blocus des négociations : « pas question de s’associer à un quelconque syndicat de l’éducation » dixit Aboubacar Soumah

5

Le secrétaire général du Syndicat Libre des Enseignements et Chercheurs de Guinée se dit choqué de l’attitude du gouvernement, qui leur demande de s’associer aux autres syndicats de l’éducation, qui selon Aboubacar Soumah  ont été créé par le gouvernement. Une demande, que le premier secrétaire général du SLECG qualifie, d’insulte à leur égard.

Pour le Camarade Soumah, le protocole d’accord du 13 mars 2018 a été signé avec son mouvement donc, pour lui il n’est pas question de négocier avec un quelconque syndicat. « Le protocole d’accord est très clair dans son article numéro 3. Ouvrir un couloir de négociation au tour des (8) millions de salaires réclamé par les enseignants. C’est bien précis, alors je me demande comment on peut nous demander de s’associer à un syndicat, qui n’a aucune représentativité ou encore une base. Pour nous, c’est inacceptable » a déploré Aboubacar Soumah, secrétaire général du SLECG.

A rappeler, que le premier ministre, chef du gouvernement à récemment adressé une correspondance au secrétaire général de l’USTG, lui demandant d’intimer au SLECG de suspendre la grève afin que les négociations s’ouvrent. Pour Aboubacar Soumah, pas question de suspendre la grève. le SLECG n’est pas prêt à lever la grève.

Pour lui, il on l’habitude de négocier même en temps de grève. Parallèlement la grève est maintenue  »on négocie et si le protocole d’accord est signé à la satisfaction des deux partis, en ce moment on déclarera la  suspension de la grève. Pendant ce temps, la grève continue » a laissé entendre 

Aboubacar Soumah.

Leave A Reply

Your email address will not be published.