Take a fresh look at your lifestyle.

Assemblée Nationale: le budget du ministre de la sécurité et celui de la communication réduit

7

Dans l’exercice de présentation de leur politique sectorielle et projet de budget 2019, deux ministres ont fait ce vendredi 07 décembre 2018 leur grand oral devant les députés. Il s’agit du ministre de la sécurité et de la protection civile ainsi que celui de la Communication. Dans son exposé Alpha Ibrahima Keïra, a promit de faire la lutte  contre la criminalité, l’une de ses priorités. Il a aussi annoncé des dispositions prises pour combattre ce phénomène. Mais pour  parvenir à cette mission, il sollicite obtenir au compte de la loi de finances initiale 2019, des fonds nécessaires.

  » le projet de budget au titre de l’année 2019 se chiffre à 302 milliards 532 millions 339 mille francs guinéens. Un montant d’ailleurs vu à la baisse » a déroulé Alpha Ibrahima Keïra.

Apres cette communication, l’honorable Amadou Damaro Camara, président du groupe parlementaire de la mouvance présidentielle a demandé a ce qu’une pause de 15 minutes soit observée afin de permettre aux fidèles musulmans de s’acquitter de leurs obligations du vendredi. Une motion, qui n’a pas été validée par le président de l’Assemblée Nationale. L’honorable Claude Kory Kondiano, a invoqué le principe de la laïcité du pays avant de demander la poursuite de la séance. Ensuite, le ministre de la communication a rappelé l’objectif de son département. Pour Amara Somparé, le présent projet de budget pour l’exercice 2019, vise a relever les défis du contexte difficile de vétusté des infrastructures et équipements au sein des médias de services publics.

 « Le projet de budget soumis à votre appréciation s’élève à près de 35 milliard de francs guinéens, contre 38 milliards 687 millions 574 mille francs guinéens en 2018 soit une baisse de 9,58 %  par rapport à l’exercice précédant » a déclaré Amara Somparé, ministre de la communication.

Pour le ministre de la communication, cette situation est liée à des coupes budgétaires importantes sur certaines lignes, qui sont susceptibles d’avoir des impactes négatives sur le fonctionnement de l’ensemble des services.

Commentaires

Leave A Reply

Your email address will not be published.