La television 21

Justice : la Guinée sommée de tenir le procès du 28 Septembre

La Cour Pénale Internationale, exige à la Guinée la ténue rapide du procès du massacre du 28 Septembre 2009 dans un délai de trois mois. Cette mission de la CPI qui séjourne à Conakry a haussé le ton pour dire que si ce délai n’est pas respecté, elle reprendra le dossier en main. Rencontré ce vendredi, l’avocat des victimes du 28 septembre se réjouit de cette exigence de la CPI.

Après 12 ans sans procès dans le dossier du massacre du 28 Septembre 2009, la Cour Pénale Internationale hausse le ton pour demander à la Guinée la tenue dudit procès dans un délai de trois.

Même son des cloches chez ce défenseur des droits de l’homme, pour lui, la tenue de ce procès servira une leçon pour la Guinée dans le futur.

Toutes les conditions sont mises en place pour rendre justice dans ce dossier, selon cet avocat.
La CPI promet de reprendre ce dossier, si ce délai de trois mois n’est pas respecté par la Guinée. Une situation qui pourrait avoir des conséquences, souligne-t-il.

À rappeler que, ce massacre a eu lieu le 28 Septembre 2009 dans le stade du même nom, lors d’un meeting organisé par les opposants. Plus de 150 personnes tuées et une centaine des femmes violées.

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.