La television 21

Société : des femmes vendeuses dénoncent la cherté du marché

Le marché guinéen reste toujours cher malgré la diminution du prix du carburant à la pompe par la junte militaire en septembre dernier. Des femmes dénoncent cette situation que le président de la transition avait lui-même promis de revoir cette situation dans un bref délai. 

Se procurer un repas par jour reste inquiétant pour des citoyens de Conakry à cause de la cherté des denrées alimentaires dans le marché. Alors que le prix du carburant a été revu à la baisse par les nouvelles autorités de 11 milles à 10 milles GNF, le marché guinéen reste toujours très cher. Une situation que déplorent certaines femmes vendeuses avant de lancer leurs cris de cœur.

En septembre dernier, le président de la transition, le colonel Mamady Doumbouya a diminué le prix du carburant à la pompe. Après cela, il a promis de revoir la situation des denrées alimentaires dans les marchés dans un bref délai. Vu la durée de cette promesse, ces femmes interpellent les nouvelles autorités.

Ces femmes justifient cette situation par des difficultés auxquelles elles sont confrontées pour écouler leurs marchandises.

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.