La television 21

Diplomatie : la CEDEAO suspend les procédures judiciaires pendantes devant sa juridiction

La CEDEAO multiplie ses sanctions contre la Guinée et le Mali, suite aux coups d’Etat enregistrés dans ces deux pays. L’institution sous régionale vient de suspendre ces deux pays toutes les procédures pendantes devant sa juridiction.

Interrogé sur ce sujet ce mardi, un activiste des droits de l’homme pense qu’il y aura des conséquences néfastes suite à cette décision.

C’est le juge Edward Asanté , président de la Cour de la CEDEAO qui a décidé de suspendre à travers une ordonnance toutes les procédures judiciaires concernant la Guinée et le Mali pendante devant la juridiction sous régionale en application de l’article 78 du règlement de la cour. Mais aussi aucun nouvel acte de procédure provenant des deux pays ne sera enregistré au greffe de la Cour. Chose que déplore cet avocat.

Les massacres de Zogota en 2012 et le FNDC sont l’un des dossiers qui perdure au niveau de l’institution sous régionale. C’est pourquoi il souhaite que cette décision de la CEDEAO ne perdure pas.

Les coups d’État enregistrés récemment au Mali et en Guinée seraient la cause de cette décision de la CEDEAO. Alors cet avocat et défenseur des droits de l’homme demande une gestion claire sur la Guinée pour mieux réussir cette transition et éviter les erreurs du passé.

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.