La television 21

Kankan : les cris de cœur des cultivateurs de coton à Morodou

Le coton est l’une des activités génératrices de revenus dans la région de Kankan. Nombreux sont les citoyens qui s’adonnent à cette activité. Dans la sous-préfecture de Morodou, située à 25 kilomètres de la préfecture de Mandiana, la situation est alarmante. Les cotonniers de cette localité tirent le diable par la queue sur la politique agricole.

Dans la sous-préfecture de Komodou. Ici, les populations sont très engagées dans la culture du coton. Chaque année, plusieurs camions sont chargés de coton, direction Kankan. Mais cette année, les cultivateurs ne connaîtront pas cet engouement. Pour cause, le gouvernement a décidé d’abandonner les cotons après la révolte.

Dans les localités de Mandiana, des éboulements de mines d’or sont régulièrement enregistrés. Ces cultivateurs font savoir que la culture du coton peut considérablement diminuer les éboulements.

Face à cette situation, El Hadj Karia Harouna Diakité demande à l’Etat de revoir le cas de la chambre qui les empêcherait de s’épanouir dans cette activité.

Cette année, sauf changement de dernière minute, mais les tonnes de coton récoltées ne seront peut-être jamais achetées par le projet coton. Une perte inestimable pour ces agriculteurs qui ont pourtant dépensé des millions. Selon les informations, une manifestation des agriculteurs de coton serait  prévue le lundi 26 Avril à Kankan.

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.