La television 21

Guinée : Les licenciés des Moulins d’Afrique réclament toujours justice

Trente-et-un travailleur de l’entreprise Moulins d’Afrique licenciés il y a 3 ans réclament encore justice.  Leur tort ; avoir sollicité l’aide d’un syndicaliste pour se faire enregistrer à la caisse nationale de sécurité sociale.

Tout a commencé au mois d’octobre 2017, quand les travailleurs ont constaté qu’ils ne sont pas enregistrés à la Caisse nationale de sécurité sociale. Ils s’organisent alors pour que ce soit le cas. Cela leur coûtera leur emploi.

« Tout a commencé en octobre 2017, quand on a constaté que nous travaillons au noir, depuis des années sans être enregistrés à la Caisse National de Sécurité Sociale », a expliqué Mamadou Sara Sow porte-parole des licenciés.

D’après leur porte-parole, ces anciens travailleurs de la société Moulins d’Afrique ont saisi la justice dans l’espoir d’obtenir gain de cause.
« Nous avons saisi cette fois ci la justice pour voir si elle sera de notre côté. En tout cas nous ne comptons pas baisser les bras », a-t-il martelé.

31 personnes sont au chômage depuis 3 ans. Malgré le combat qu’ils mènent depuis, ils ne sont toujours pas situés sur leur sort.   Le Directeur général des moulins d’Afrique, n’a pas voulu se prêter à nos questions malgré toutes nos tentatives.

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.