La television 21

Guinée : désignation du chef de file de l’opposition, un non évènement pour l’UFDG

La reconnaissance officielle de Mamadou Sylla président de l’UFDG comme chef de file de l’opposition parlementaire n’a aucun effet. Selon Boubacar Bah, conseiller du président de l’UFDG, depuis la fin de la 8ème législature, il n’y a plus de chef de file de l’opposition. D’ailleurs, ce statut n’intéresse plus Cellou Dalein Diallo, confie-il.

« L’UFDG n’est plus un parti principal de l’opposition. Le parti est en train de se battre pour obtenir la reconnaissance de sa victoire que son candidat a gagné à travers les urnes, à l’issu du scrutin du 18 octobre dernier. Présentement l’affaire de chef de file de l’opposition, ne nous intéresse qu’en tant que citoyens guinéens désormais », a expliqué Alpha Boubacar Bah, chargé des relations publiques du parti.

A la question de savoir comment l’UFDG compte faire reconnaitre sa victoire aux élections du 18 octobre dernier, le chargé des relations publiques du parti répond.

« Le temps nous le montrera. Laissons le temps au temps, un combat n’est pas un combat d’un ou de deux jours. Ça peut être long, nous sommes patients et déterminer, c’est ce qui est le plus important et nous avons le peuple de Guinée avec nous », a confié le conseillé du président de l’UFDG.

Les élections législatives et le référendum ne remplissaient aucune condition selon Alpha Boubacar Bah.  C’est une double mascarade qui a été organisée, par conséquent l’UFDG, ne reconnait pas le parlement actuel, affirme le chargé des relations publiques du parti.

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.