La television 21

Guinée-Culture : Les acteurs culturels dénoncent une éventuelle annulation des festivités de fin d’année

Deux mois seulement après la réouverture des lieux de loisirs, certains médias annoncent une éventuelle suspension des activités culturelles dans le pays. Cette nouvelle qui fait des agissements dans la cité n’est pas favorable pour les artistes guinéens qui viennent de sortir d’une crise économique liées à la covid19.

« Nous avons tous appris par des rumeurs, il y a même un site si j’ai bonne mémoire guinee.7 qui a publié un article sur le sujet. Que ‘’le président aurait’’, donc du moment où il a dit aurait cela signifie que c’est une chose qui n’a pas été d’abord confirmée. Ainsi nous ne pouvons rien dire vu que ce n’était pas confirmé. Mais il faut faire comprendre aux gens qu’aujourd’hui cette Guinée, a traversé beaucoup de chose. Donc la seule chose qui peut calmer les gens et faire baisser les tentions c’est de donner la joie à la population », explique l’artiste Aboubacar Soumah dit ‘’One Time’’.

A date, la plupart des activités culturelles liées aux festivités de fin d’année sont déjà financées à plus de 50%. Pour éviter la chute des opérateurs culturels, le responsable de la structure vision-pub invite les autorités à maintenir la décision de l’agence nationale des spectacles sur le respect strict des mesures barrières en lieux et places de l’annulation des concerts dans le pays.

« Si l’Etat insiste à vouloir suspendre toute activité culturelle pendent cette période de fin d’année, il faut oser dire qu’il nous causerait énormément du tort. Parce qu’il y a de cela quelque mois encore, je me rappelle bien au mois de septembre, le gouvernement a publié un communiqué dans lequel il autorise la reprise des activités culturelles tout en respectant les mesures barrières. Donc nous les structures agréées officielles, nous avons pris nos dispositions », confie l’animateur culturel Salime Souaré.

Pour l’heure aucune déclaration officielle sur l’annulation des activités culturelles n’a été faite par le gouvernement. Cependant les acteurs culturels demandent à l’Etat de se ressaisir sur toutes décisions empêchant l’organisation des festivités en cette fin d’année.

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.