La television 21

Le Mali rend un dernier hommage à son ancien président Amadou Toumani Touré

L’ancien chef de l’État est mort la semaine dernière en Turquie, où il venait d’arriver pour être soigné. Ce mardi, ses obsèques nationales se sont déroulées au centre de la place d’armes du Génie militaire de Bamako.

Une cérémonie sobre, mais pleine d’émotions au cœur du camp du génie militaire de Bamako. Il y avait du monde pour assister aux obsèques nationales d’Amadou Toumani Touré. Le président de transition Bah N’Daw était présent. Présence remarquée également d’Alpha Oumar Konaré, l’ancien président du Mali. C’est quasiment la première fois depuis son départ en 2002 qu’il assiste à une cérémonie officielle. Derrière ses verres correcteurs, l’émotion est visible.

Il y avait aussi ce matin des délégations étrangères. La Côte d’Ivoire était représentée par Ally Coulibaly, le ministre des Affaires étrangères. À ses côtés, figurait le Premier ministre du Niger ainsi que le directeur de cabinet du président congolais Denis Sassou Nguesso. Ce dernier était l’un des soutiens du président défunt lors de sa traversée du désert, après le coup d’État dont il a été victime en 2012.

Le cercueil d’ATT a été déposé sur un catafalque emmitouflé dans les couleurs du drapeau national, devant sa famille, effondrée. Au son de la musique militaire, il y a eu un défilé des troupes et une parade aérienne.

Il y a aussi eu des interventions pour saluer la dimension de l’homme Amadou Toumani Touré, pour vanter à la fois « sa simplicité » et « le bâtisseur » qu’il était, pour louer l’homme d’État, l’ami des enfants ou le militaire.

L’inhumation devait avoir lieu dans la journée dans un cimetière de Bamako. Le drapeau national est en berne au Mali pendant les trois jours de deuil national.

RFI

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.