La television 21

Post-électoral : ça tue à Conakry

La capitale guinéenne vibre à nouveau au rythme des violences post-électorales. Des violentes manifestations ont éclaté dans la commune de Ratoma ce mercredi, après la publication des premiers résultats de la présidentielle du dimanche 18 octobre 2020.

De la transversale Hamdallaye en passant par Bambeto et Cosa, des jeunes ont érigé des barricades sur la route à l’aide des ordures. Ils ont aussi brûlé des pneus sur la route.

Les forces de l’ordre qui font la navette entre  Hamdallaye, Bambeto, Cosa, T5 jusqu’à Sonfonia procèdent à des tirs de sommation pour disperser les manifestants mais après le passage de véhicules de ces forces de l’ordre, ils reviennent bloquer la route.

Pour l’instant, avant d’avoir des chiffres exacts, selon notre source d’information, plusieurs personnes ont été tuées par balles du lendemain du scrutin présidentiel jusqu’à ce mercredi 21 octobre 2020.

La proclamation des résultats provisoires par la CENI est en cours. Le parti au pouvoir, le RPG Arc-en-ciel bat le record dans les communes de Matam, de Kaloum, de Matoto et dans la préfecture de Boffa, selon la Commission Electorale Nationale Indépendante.

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.