La television 21

Gare routière de Mamou : malentendue entre chauffeurs et syndicat sur la diminution du transport

Ce vendredi 2 octobre 2020, aucun véhicule en destination de Conakry, n’est sorti à la gare routière de Mamou. Selon nos informations, une incompréhension entre les chauffeurs de la ligne Mamou-Conakry, et leurs responsables syndicaux, serait la cause de cette décision des chauffeurs d’immobiliser leurs véhicules.

Dans la ville carrefour, le syndicat des transporteurs est déterminé à faire appliquer la décision de ramener le transport au tarif initial, qui était à 70 000 GNF, au lieu de 150 000 GNF. Cependant, les transporteurs, n’entendent pas se plier à cette décision.

A ce jour de vendredi, pour monter leur opposition à la décision syndicale, les transporteurs ont choisis à l’unanimité de garer leurs véhicules, au grand malheur des passagers.

Amadou Diallo, un chauffeur de taxi explique la raison de leurs refus de diminuer le coût du transport.

 “Nos responsables soutiennent qu’il faut le tarif habituel. Nous ne pouvons pas les dire non, mais si nous embarquons à ce prix, ça ne peut pas nous envoyer jusqu’à Conakry. Parce que d’ici Conakry, il y a 11 barrages. À chaque barrage on laisse de l’argent. Ensuite, entre Mamou et Conakry, nos véhicules consommaient 30 litres, mais actuellement on n’est obligé de mettre 40 litres, sans compter les frais d’embarquement que nous laissons au syndicat avant de bouger. Du coup, nous ne nous retrouvons avec rien. Alors nous sommes obligés de garer nos véhicules”, a-t-il confié.

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.