La television 21

Massacre du 28 septembre : le collectif des avocats compte saisir les juridictions sous régionales et internationales

C’est à l’occasion d’une cérémonie commémorative tenue à Conakry le septembre 2020 que les avocats des victimes des massacres du 28 septembre 2009 ont déploré le retard accusé par les autorités guinéennes dans le cadre de la tenue d’un procès.

Selon l’avocat de l’Association des Victimes, Parents et Amis (AVIPA), ce retard dénote la mauvaise foi des autorités.

« Depuis onze et nous sommes en train de tourner en rond, c’est toujours le même discours, je vous rappelle que l’instruction a été clôturée depuis 2017 et rien n’a bougé. Je pense que la mauvaise foi est élargie avérée. Au mois de juin, ce procès devrait avoir lieu mais malheureusement le coronavirus est venu donner des prétextes au gouvernement c’est ce qui est vraiment regrettable », a déclaré Me Alpha Amadou Bah

Poursuivant son intervention, l’avocat des avocats des victimes du 28 septembre a indiqué que si rien n’est fait après les élections ils seront dans la mesure de saisir les juridictions internationales.

« Si après les élections présidentielles de cette année, le procès n’est pas tenu dans les meilleurs délais on aura plus d’autre choix que de saisir les juridictions sous régionales et internationales parce que la CPI est déterminée à accompagner le processus »   a-t-il lancé.

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.