La television 21

Investi président de l’UGDD : Pépé Francis Haba envoie des piques à Alpha Condé

En prélude l’élection présidentielle prévue le 18 octobre en Guinée, Pépé Francis Haba a été investi, président de l’Union Guinéenne pour la Démocratie et le Développement (UGDD) dimanche 06 septembre 2020 à Conakry.

A peine investi par le bureau politique national de son parti et ses militants, il a laissé entendre qu’il est temps de mettre fin à ce système machiavélique et offrir au peuple de Guinée un nouvel, l’UGDD demande un changement de stratégie pour prendre Alpha CONDE dans son propre piège par la participation des partis politiques d’opposition aux élections présidentielles du 18 Octobre de façon intelligente et coordonnées en se donnant les moyens de sa politique.

« Le peuple de Guinée est prêt à sanction Alpha CONDE dans les urnes et à mettre fin à dix ans d’amateurisme », a-t-il déclaré avant d’ajouter que « Alpha Condé, c’est fini ! Pourquoi devrions-nous laisser une minorité arrogante continuer à gouverner notre pays comme une épicerie, une cabine téléphonique, voire un commerce de quartier, et le maintenir dans la fièvre du conflit socio politique permanent et dans la misère ? Ce temps est révolu. Dans les temps actuels, c’est uniquement dans un esprit de dialogue constructif, sain et serein avec les autres, que le pouvoir d’Etat peut s’exercer dans l’harmonie et l’intérêt supérieur de la nation. C’est pourquoi nous devons agir maintenant et tout de suite pour mettre hors d’état de nuire les oppresseurs et prédateur de la République », a insisté Pépé Francis Haba.

Poursuivant son intervention, le président de l’UGDD a tenu a rendre un vibrant hommage à certains cadres de son parti. « Je ne saurai terminer sans rendre un hommage mérité et remercié tous ceux ou celles qui ont contribué au rayonnement de l’Union Guinéenne pour la Démocratie et le Développement depuis sa création. Je voudrais particulièrement citer Monsieur Kéamou Bogola HABA premier Président du parti, Monsieur Cécé Alexandre LOUA, Holomo Koni KOUROUMA qui ont respectivement assuré l’intérim de la gestion du parti et feu Georges Antoine Gandhi Faraguet TOUNKARA qui nous avait quitté prématurément le 7 Janvier 2016 au lentement des élections présidentielles. Pour lui et pour tous nos frères qui nous ont quitté et ceux qui sont tombés sous les balles du régime sanguinaire que nous vivons, je demande une minute de prière pour le repos de leurs âmes », a-t-il conclu.

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.