La television 21

Guinée : Acte 3 de la résistance active du FNDC en perspective

Après une semaine de trêve politique, les opposants au projet de nouvelle constitution, annoncent la reprise des manifestations dès le mercredi 12 février 2020. Certains citoyens agacés par les mouvements politiques répétitifs, plaident pour la paix et la quiétude sociale en Guinée.

« Bien sûr que la marche est un droit constitutionnel et c’est qu’il réclame c’est tout à fait légitime. Parce que l’alternance est un droit c’est le crédo de la démocratie. Sans cela le pays est voué à l’échec, donc je veux interpeler le FNDC et à tous les acteurs politiques de penser à l’intérêt public », plaide le citoyen Abdoulaye CAMARA.

Pas question de lâcher du lest. Pour le Président du parti Union pour la Démocratie et le Développement, les contestations politiques constituent l’une des alternatives pour empêcher la tenue des élections en Guinée.

« Il y a eu des décennies dans le passé des hommes et des femmes se sont levés pour réclamer la liberté et la démocratie, qui sont tombés, qui ne sont plus là aujourd’hui. C’est cette lutte qui continu, à parti du moment où la question de la liberté l’avenir du pays et en jeu, on ne peu pas demander à ceux qui veulent vivre libres et digne de croiser les bras et d’accepter une certaine forme de pression », explique BAH Ory Président de l’UDD.

L’ancien Ministre de la réconciliation pense que, la Guinée a besoin d’une véritable stabilité sociale. Gage certain du développement durable dans un pays.

« Le combat est permanent, il y a eu des sacrifices qui ont été consentis par le passé et certainement qui vont être consentis. Pour le présent et pour l’avenir afin de permettre à la Guinée de et la société guinéenne de vivre dans un environnement de stabilité, de paix et de développement », a-t-il martelé.

Cette reprise des manifestations du FNDC, intervient après plusieurs tentatives de négociations des leaders religieux vouées à l’échec. Des négociations en vue de calmer les esprits, entre les pros et anti troisième mandat en Guinée.

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.