Take a fresh look at your lifestyle.

Un nouveau report pour les élections législatives

14

Le Président Alpha CONDE a fait publier un décret ce lundi 3 février ‘’pour reculer un peu plus’’ la date des élections législatives en Guinée. La date du 1er Mars a été retenue pour ces joutes qui ont été reportées à maintes reprises depuis un an.

Ce nouveau report est consécutif à l’impréparation de la CENI que nous l’avons toujours dénoncé découle de la manière hasardeuse dont cette institution faitière est gérée. Durant l’an 2020 qui est par excellence une année électorale, cette Institution, qui se dit indépendante devrait organiser pas moins de trois consultations majeures pour doter la Guinée d’institutions dignes d’un Etat de droit.

Le constat alarmant de cette dérégulation du calendrier électoral depuis près de deux longues années nous inquiète et nous avons des doutes quant à la conduite de tous les paramètres de ces consultations. Les élections communales ne sont à ce jour pas achevées, cela après une bonne année de tergiversations, de manifestations souvent réprimées dans le sang.

A tort. L’Etat et la CENI étant incapables de mettre un point final à l’élection des maires et des chefs de quartiers et de districts. Les problèmes en tous genres nous ont amené en ce début d’année électorale dans une sorte de glissement qui ne dit pas son nom.

A la stupeur de l’opinion, Alpha CONDE n’en a cure. Le président imperturbable souhaite organiser son référendum pour une Nouvelle Constitution durant cette même année électorale, sans parler de la présidentielle de Décembre 2020 qui est en soi un enjeu majeur pour le chef de l’Etat sortant et l’heure du bilan !

Le désordre moral qui est le fruit de tous ces atermoiements rend le pays anxiogène et cela se ressent dans le comportement de tous les citoyens.

Après les voisins, des anciens chefs d’Etat comme Nicéphore SOGLO du Bénin, GOODLOCK Johnatan du Nigéria, des hommes de Foi comme le Cardinal Robert SARAH guinéen devenu un Prince de l’Eglise Universelle, le Grand Imam de la Mosquée Faiçal de Conakry E.H. Mamadou Saliou CAMARA, l’Archevêque de Conakry, Mgr Vincent Coulibaly, l’Envoyé Spécial du Secrétaire Général des Nations-Unies Mohamed Ibn Chambas Alpha CONDE ne démord pas. Il veut changer coûte que coûte cette Constitution et remettre les compteurs à zéro pour une nouvelle aventure.

 En face le F.N.D.C figer dans ce qu’il appelle ‘’un coup d’Etat constitutionnel’’ ne démord pas, appelle à une observation de la paix des braves durant cette semaine sur la recommandation des hommes de Dieu.

 Samba TOURE

Share Button

Leave A Reply

Your email address will not be published.