Take a fresh look at your lifestyle.

La décadence continue….

28

Depuis bientôt six mois en Guinée les jours passent et se ressemblent. Imperturbable le pouvoir Alpha CONDE mène les Guinéens vers l’abime. Le point de non-retour est atteint, il ne reste plus qu’à allumer le détonateur pour que la Guinée s’embrase ! Les hommes du pouvoir rivalisent dans l’art de la provocation.

Il est désormais clair, sans l’ombre d’un doute que le candidat du RPG, Alpha CONDE sera dans la course à ‘’Sekhoutouréya’’ en fin d’année 2020, comme l’a annoncé un des fidèles lieutenants du Kaiser, Malick SANKON.

Ne nous trompons pas, la Guinée est à l’aube du 3ème REICH. A l’instar du chef du 3ème REICH, de l’Allemagne nazie, Alpha CONDE est sourd à tous les appels de bon sens.

Les milices du RPG déjà constituées, vont chausser les bottes hitlériennes pour écraser le paisible peuple de Guinée. Tous les jours, des morts succèdent aux morts, la garde nationale a depuis belle lurette profaner des cimetières où reposent désormais les martyrs du peuple de Guinée.

Le N’Kuru NZIZA national n’en a cure. Des hommes de bonne volonté ont donné leurs avis sur cette situation qui ne réjouit ni les Guinéens, ni nos voisins. L’urgence en Guinée reste et demeure le combat pour une meilleure qualité de vie. De l’eau, de l’électricité, des routes carrossables pour vivre dans la paix et dans la dignité.

Ce jeudi 23 janvier 2020, sera pour tous les Guinéens un jour à garder dans un coin de leurs cerveaux comme un pas de plus pour une décente aux enfers. C’est ce jour où il a été décidé de parachever l’officialisation du référendum pour la Nouvelle Constitution qui sera couplé avec les Législatives du 16 février, en dépit du bon sens. Un texte qui n’a jamais été publié et sujet à des explications aux Guinéens dans leur grande majorité. Le pouvoir complètement déboussolé, n’a eu ni le temps, ni la volonté de ces préliminaires indispensables à la compréhension des chapitres de cette Nouvelle Loi Fondamentale.

L’actualité nous ramène brusquement dans la réalité. A Labé, Dalaba, Pita et ailleurs des hommes et des femmes se sont levés pour faire barrage à cette mascarade de législatives et de référendum.

Le Gouverneur de Labé et son Préfet ont été chassés par les populations en colère. Des symboles de l’Etat ont été vandalisés. Ce pouvoir reste droit dans ses bottes, … il faut organiser coûte que coûte ces consultations. Advienne que pourra !

Le ‘’Front National pour la Défense de la Constitution’’ annonce ce Vendredi que la lutte continue. Les journées de mardi 28 et mercredi 29 janvier sont retenues pour les prochaines manifestations.

Carl BERNSTERN

Share Button

Leave A Reply

Your email address will not be published.