Take a fresh look at your lifestyle.

Des nuages s’amoncellent sur l’école guinéenne…

14

Nous avons rencontré Aboubacar Mandela CAMARA, consultant sur les questions d’éducation en Guinée, pour parler de l’avenir de l’école guinéenne.

Selon notre interlocuteur, ‘’les syndicalistes ont constaté que le recensement des fonctionnaires de l’enseignement n’a pas été satisfaisant, et cela était prévisible parce que les stratégies adoptées n’étaient pas les meilleures’’.

 Il poursuit que ‘’tout récemment nous avons entendu Aboubacar SOUMAH Secrétaire Général du SLECG déclarer que si courant Décembre ils ne sont pas satisfaits, un nouveau mot d’ordre de grève sera lancé, ce qui va impacter gravement sur l’année scolaire 2019-2020. Aboubacar Mandela rappelle que ‘’les rumeurs d’un nouveau débrayage sont vraies’’.

 Selon le consultant, ‘’le fameux protocole signé avec le pouvoir il y a environ une année, est vide de sens puisqu’il ne contient rien de concret. Nous avions également suggéré en son temps la prudence de faire appel à un cabinet international pour arrêter une fois pour toutes un protocole viable à la satisfaction des enseignants guinéens toutes tendances confondues. Malheureusement l’enquêteur s’est fait accompagner par un voleur, on ne peut pas se faire accompagner par ceux qui sont complices de cette corruption généralisée du système éducatif guinéen et espérer assainir le système en question’’.

‘’N’oubliez pas dit-il, que les hauts cadres de ce système sont des complices actifs des employés fictifs de ce département’ ’Département qui est devenu une porte d’entrée dans l’administration juste pour avoir un numéro matricule et obtenir des salaires mirobolants sans efforts, en toute illégalité’’.

Share Button

Leave A Reply

Your email address will not be published.