Take a fresh look at your lifestyle.

Les femmes du FNDC, encore sur le pavé !

29

Une marche de plus pour fustiger les assassinats, la mal gouvernance ambiante de la Guinée, depuis cette date fatidique du 14 Octobre 2019, où les Guinéens ont enterré pas moins de 11 manifestants pour la plupart à la fleur de l’âge.

Ce matin du 19 Novembre 2019, les femmes de toutes ‘’les oppositions’’ ont tenu à rappeler au pouvoir d’Alpha CONDE que le décompte macabre se poursuit depuis l’arrestation des principaux responsables du FNDC et le début des différentes manifestations pour marquer la désapprobation manifeste de la stupidité d’une révision constitutionnelle et d’un éventuel Troisième mandat !

Au jour d’aujourd’hui, il reste encore dans les chambres froides des morgues de Conakry, une dizaine de corps à enterrer, toutes choses qui en rajoutent à l’état de ‘’banalisation’’ des vies humaines dans le pays d’Alpha CONDE. Malgré cet état de désolation et de répression, Alpha CONDE n’en a cure. Il continue sa marche funéraire à travers le pays. En Guinée forestière, il a déclaré que rien ne pourra le perturber, puisque, déclare-t-il, son pouvoir est …divin !

Des slogans qui en appellent à ‘’arrêter les massacres’’, avec les portraits des victimes en évidence sur tout la parcours de cette marche qui est partie du rond-point de Bambéto pour aboutir sur l’esplanade de l’héliport de Bellevue.

En s’adressant à l’auditoire issue de tous les milieux de la Guinée profonde, Hadja Maimouna Bah Diallo porte-parole a décrit le ras-le-bol des femmes de Guinée devant la propension du pouvoir d’Alpha CONDE à la banalisation de toute vie humaine. Il ne se passe pas une seule manifestation au cours de laquelle on ne constate pas de perte en vie humaine. Les femmes présentes sur cette marche se sont succédées à la tribune et exprimer dans toutes les langues nationales leur désarroi devant tant de froideur dans la cruauté des forces de l’ordre durant les prières et funérailles des dernières victimes de la répression. Elles ont fait le serment de transmettre les messages d’aujourd’hui à celles qui n’ont pu faire le déplacement à la Bellevue. Joignant le geste à la parole, les femmes du FNDC, avec des balais dans les mains, ont mimé ‘’ la mise hors de nos frontières’’ de tout ce qui peut concourir à pérenniser le pouvoir d’Alpha CONDE en Guinée.

Les femmes du FNDC se sont séparées aux cris d’un ralliement, comme, ‘’Alpha CONDE zéro’’ ! ‘’Kassory FOFANA zéro’’ ! ‘’Alpha bourreau d’enfants’’ !

Share Button

Leave A Reply

Your email address will not be published.