Take a fresh look at your lifestyle.

Guinée : La descente aux enfers continue

28

Depuis son arrivée au pouvoir en 2010 le régime d’Alpha CONDE cristallise sur son parcours une série de déconvenues et de regrets dans sa conception et de l’exercice de ce pouvoir. Tout commença quand Moussa Dadis CAMARA et sa bande s’emparèrent de ce pouvoir le lendemain du décès du Gal Lansana CONTE qui lui-même est arrivé à ‘’Sékhoutouréya’’ par la force des armes un 3 Avril 1984.

La Guinée de 1958 avait vécu. Les valeurs de dignité que défendait alors le Président Ahmed Sékou TOURE étaient tout simplement foulées aux pieds par une soldatesque assoiffée de tout. Du jour au lendemain les nouveaux maîtres du pays s’acharnèrent à déconstruire tout ce que le régime précédent avait patiemment mis en place pour gérer un pays sorti de la colonisation 26 ans plus tôt. La Guinée ne manquait pas de répondant ni à l’intérieur des frontières nationales, encore plus sur la scène internationale, elle avait une diplomatie active malgré les manigances de l’ancien colon pour entraver sa marche. Bien entendu, tout ne se passait pas comme prévu, des forces d’inertie au sein même de l’appareil d’Etat ont sapé tous les efforts dans un climat d’hostilité généralisée à l’intérieur et à l’international. Le régime était diabolisé et nombre de ceux qui sont au pouvoir aujourd’hui tiraient les ficelles.

Il y a soixante-et-un an que la Guinée est devenue une entité de liberté et de dignité depuis l’époque des Grands Empires médiévaux, du Mali, du Ghana, du Ouassoulou, du Macina et de bien d’autres. Les temps modernes ont succédé à tous ces siècles de prospérité ou le mot ‘’dignité’’ avait un sens, chaque mot, chaque geste des chefs avait valeur de symbole et les sujets étaient de fiers guerriers comme le proclamait l’hymne du Ouassoulou : ‘’ Si tu ne peux défendre le faible et braver l’ennemi, donne ton sabre de guerre aux femmes qui t’indiqueront le chemin de l’honneur !’’ La classe politique qui agite depuis deux décennies les diverses chapelles en Guinée devraient un tant soit peu avoir l’honnêteté de reconnaitre qu’elle fait fausse route. En réduisant le débat politique depuis vingt ans à des stérilités qui n’ont apporté que mal-gouvernance, désolation, haine et arrogance en créant une classe d’hommes cupides, sans morale, sans aucune initiative ou un semblant de perspective pour alléger le poids des misères qui plombent le progrès de ce pays.

Depuis le 14 Octobre 2019

Les Guinéens ont de plus en plus besoin d’une quiétude qui peut engendrer le progrès. Rien ne peut justifier toutes ces manifestations et contre manifestations qui ridiculisent même les différents maîtres de cérémonie passés maître dans l’art de la comédie, ‘’il faut faire l’âne pour avoir le son’’, dit-on. Il faut les voir, comme des saltimbanques jucher sur des sommets, haranguant des foules, qui ne sont que du bétail électoral pour un pouvoir qu’ils ont usé jusqu’à la corde. Privilège qu’ils ne veulent pour rien au monde céder, passer le témoin à la génération suivante.

 La dernière sortie d’Alpha CONDE ce week-end à Nzérékoré éclaire d’un jour nouveau sa quête d’un Troisième mandat, quand il affirme que ‘’personne ne pourra l’intimider, c’est le peuple qui décide’’. Les promesses fusent de partout. Bientôt les citoyens de Kérouané viendront faire leurs achats en basse-côte en empruntant le Trans guinéen qui mettra en tout une demi-journée pour rallier Forécariah. Plus de 2.000 kilomètres de rails à travers montagnes et vallées.

Quelqu’un a dit l’autre jour, que ‘’la Guinée fait honte’’.

C’est bien notre sentiment aussi, car devant tant d’incongruités, le bon sens veut qu’on arrête tout et que l’on se regarde bien en face, sinon la descente aux enfers qui a commencé ne s’arrêtera plus.

La Guinée fait honte. Sous d’autres cieux, les hommes de religion auraient mis leur véto sur cette inadéquation du fameux Troisième mandat, provocant désolations et afflictions. Le cas de la République Démocratique du Congo vous interpelle. Le nouveau Cardinal nous a gratifié ce week-end de paroles que tous les fidèles d’ici et d’ailleurs aimeraient entendre lors des prêches de nos hommes d’églises et de mosquées ! Ici aucune voix n’est venue en échos pour dire le holà !! Au nom des fidèles musulmans ou chrétiens, arrêtez cette mascarade !

Nous interpellons aussi les proches du pouvoir guinéen, en commençant par Bernard KOUCHNER, qui dit-on est le frère jumeau d’Alpha CONDE. Il garde un silence assourdissant au moment où il doit s’exprimer sur l’avenir de toute une nation. Nous l’avions suivi et apprécié lorsque la page DADIS s’est ouverte et refermée en Guinée. Monsieur KOUCHNER nous attendons votre réaction !

S.TOURE         

Share Button

Leave A Reply

Your email address will not be published.