Take a fresh look at your lifestyle.

Ne mettez pas le feu à mon pays !

159

Nous sommes sidérés, nous sommes anéantis, nous les vraies gens de ce pays de l’Almamy Samory TOURE, d’Alpha Yaya DIALLO et de tous ces héros connus ou anonymes qui ont combattu l’occupant pendant de longues années afin que nous leurs descendants, le peuple de Guinée soyons de véritables hommes libres dans l’espace dans lequel nous devons apprendre à vivre ensemble ! Oui le vivre ensemble suppose que chacun d’entre nous accepte l’autre, avec ses défauts et ses qualités.

Depuis quelques temps, des hommes politiques de tous bords sont dans le déni de cette vérité première. Des invectives fusent de partout ; on fourbit des armes de tous calibres dans les arrière-cours, les nuages de la division s’amoncellent, chacun dans son raisonnement croit détenir la vérité.

A l’heure de la mondialisation et du village planétaire, les idées les plus incongrues circulent à la vitesse de la lumière et rien ne peut arrêter ce progrès qui devrait être au service de l’homme dans toute sa plénitude, pour son bien-être, pas le contraire.

Les joutes verbales que les hommes politiques nous abreuvent à longueur d’antennes de radios et de télévision ne nous rassurent guère quant à l’issue de toutes ‘’ces démonstrations de force’’ aussi inutiles que ruineux pour les vraies gens pour qui la vie est de plus en plus difficile. En Guinée depuis bientôt une bonne décennie, les populations sont saturées de la chose politique et n’aspirent qu’à avoir une bonne nourriture, des routes pour circuler en toute quiétude, à se loger décemment, à avoir de bonnes écoles pour les enfants, à des centres de santé viables et enfin à une sécurité pour tous ceux qui vivent dans cet espace que la providence nous a donné depuis des millénaires !

L’opinion international observe dans ses moindres mouvements les circonvolutions que la classe politique guinéenne impose au ‘’petit peuple’’ de nos villages et de nos hameaux qui ne demandent rien d’autre qu’à vivre en paix sans être ‘’caporalisé’’ par des courants idéologiques destructeurs.

Ne mettez pas le feu à mon pays, est mon cri du cœur, au nom des douze millions de vraies gens de Conakry à Yomou sans distinction d’origine, de conditions, puisque éternel nous a donné en partage ce coin de paradis sur la planète Terre et nous n’en avons pas d’autre.

Alors les populations demandent que soit mis fin à toute cette mascarade, mettre la balle à terre et affronter les vrais problèmes de développement dans un pays où tout est prioritaire.

Retenez, que les regrets ne servent à rien ! Ne mettez pas le feu à mon paradis !

Samba TOURE

Share Button

Leave A Reply

Your email address will not be published.

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com