Take a fresh look at your lifestyle.

Sculpture guinéenne : une activité identitaire dans l’oubli à Conakry

39

De nos jours, le sculpteur par faute de clientèle et d’appui institutionnel, a du mal à vivre pleinement de son métier. Une situation qui affaiblit les artistes dans l’exercice de leur profession.

Pour fabriquer des objets d’arts, les sculpteurs ont recours à plusieurs types de bois dont le Venne (bois rouge) ou Mélina (bois blanc) à l’état sec. Une pratique qui est loin de favoriser la déforestation. Malgré la décision d’interdiction de la coupe du bois par le gouvernement les amoureux de ce métier continuent de fabriquer leurs objets. Selon eux, les bois qu’ils utilisent n’impactent aucunement la forêt. « La matière avec laquelle nous travaillons est connue des services des Eaux et Forêts. C’est un bois que nous prenons à l’état sec et même s’ils nous interpellent, nous leurs disons que c’est pour les statuettes. Un chargement peut nous faire jusqu’à deux ans. Donc cette décision ne nous affecte pas, disons » explique Mamady KABA sculpteur dans le quartier Béhanzin.

Pour ce sculpteur, les œuvres d’arts symbolisent des identités culturelles nationales et internationales. Cependant, il pointe du doigt les artisans guinéens pour leur manque de solidarité. « Nous fabriquons plusieurs œuvres ici comme vous le constatez. Ce sont les blancs qui viennent acheter avec nous ici, les étrangers en un mot. Mais vraiment à l’heure-là, le marché a ralenti considérablement. Mais j’accuse le manque de solidarité des artisans guinéens. Nous sommes éparpillés et c’est le handicap » déplore-t-il.

Plus loin, Mamady KABA demande à l’Etat un soutien inconditionnel aux artisans guinéens.

 « L’Etat aussi n’accorde pas d’attention à la sculpture en Guinée. Nous plaidons pour que le gouvernement construit un village artisanal où la sculpture, la cordonnerie, la teinture vont former un marché commun »

La sculpture est bien un art de reconnaissance d’une identité culturelle. Des symboles guinéens à promouvoir hors des frontières du pays.

                                                                                                                           

Ousmane BAKAYOKO

Share Button

Leave A Reply

Your email address will not be published.