Take a fresh look at your lifestyle.

La démocratie, une obligation !

87

Il y a aujourd’hui en Afrique plus de gouvernements démocratiquement élus, que jamais. Ces dernières années dans de nombreux pays d’Afrique, de nombreux gouvernements sont arrivés au pouvoir à la faveur d’élections multipartisme. Les électeurs ont voté en grand nombre, exprimant ainsi leurs droits civiques. Dans beaucoup de pays, de larges consultations sur des réformes ont eu lieu ou sont en cours. La Société Civile est plus active que jamais, demandant des comptes aux gouvernements et insufflant un nouveau dynamisme aux Sociétés africaines. Nombre de pays africains donnent l’exemple au reste du monde à l’instar de l’Union Africaine elle-même.

Cette volonté nouvelle de démocratisation en Afrique devrait s’ancrer dans chaque pays. Il faut pour cela que nul ne soit exclu de la vie politique et que l’équilibre institutionnel soit soigneusement préservé, ce qui suppose notamment des élections libres et régulières, une opposition crédible et respectée, un appareil judiciaire indépendant, garant de l’Etat de Droit, une presse libre et indépendante, un contrôle réel des autorités civiles sur les Forces armées et une Société Civile dynamique.

On ne saurait parvenir à un tel équilibre institutionnel sans une alternance pacifique et conforme à la Constitution. Il n’est pas de plus grande sagesse, de marque plus évidente du sens de l’Etat que de savoir le moment venu, de passer le flambeau à la génération suivante : dixit : Kofi ANNAN.Et les pouvoirs ne devraient pas manipuler ou modifier le Texte Sacré qu’est la Constitution ou la Loi Fondamentale pour se maintenir au pouvoir au-delà des mandats prescrits qu’ils ont acceptés cinq ou sept ans plus tôt, lorsqu’ils ont pris leurs fonctions.

N’oublions jamais que les Constitutions existent pour servir les intérêts à long terme des peuples et non les objectifs à court terme des dirigeants. Engageons nous, à faire en sorte que l’époque de l’autocratie et du Parti-Etat est bel et bien révolu. La démocratie n’est pas parfaite et la démocratisation n’est pas facile .Mais plus les gouvernants seront tenus de rendre des comptes, plus ils seront enclins de répondre aux besoins des populations, qu’il s’agisse de prévenir les famines ou de combattre la pauvreté.

Samba TOURE

Share Button

Leave A Reply

Your email address will not be published.