Take a fresh look at your lifestyle.

EKONAM : les programmes exécutés à plus de 90%

81

L’école guinéenne a connu trois mois de perturbation à cause de la grève déclenchée par le Syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée (SLEG). Après cette grève, les enseignants se sont mis à pied d’œuvre pour rattraper le temps perdu.

Au complexe scolaire Elhadji Mamadou Konaté situé à Lansanaya barrage dans la commune de Matoto, enseignants et élèves s’activent pour boucler les différents programmes d’ici la fin du mois de juin, date buttoir accordée par le Ministère de l’Éducation Nationale et de l’Alphabétisation (MENA), à travers une lettre circulaire.

Mohamed CISSE est Directeur Général de cet établissement privé.il donne le taux d’évolution des cours :

«Ici chez nous, les cours se déroulent très bien. Au jour aujourd’hui, nous sommes à 99.% de réalisation donc à la fin. D’ici la fin de ce mois de mai, le programme sera bouclé et le temps qui reste sera consacré aux différentes révisions », a-t-il laissé entendre.

Mamadi Diawara, professeur de français au sein de ladite école s’inscrit dans ce même ordre d’idées même si les pourcentages des différents groupes pédagogiques diffèrent légèrement : « J’ai 4 groupes pédagogiques : 1 en terminale, 2 en 11ème année, 1 en 12ème et 1 en 10ème année. J’ai beaucoup avancé sur les programmes. Actuellement, je suis à 93, 87% de réalisation de mes programmes en 12ème et 11ème. En Terminale, je suis à 99, 12%. Je compte finir mes programmes d’ici à la dernière semaine du mois de mai », détaille cet enseignant.

 

Pour ce qui des préparatifs des examens nationaux, M. Diawara a déjà tracé un programme pour ses candidats : « Après le bouclage du programme, nous devons revenir. Mais cette fois-ci, ça sera pour les cours de révision. Faire des cours de révision intenses. Il sera donc question de travailler sur les anciennes épreuves des baccalauréats et cela, de l’année 1999 jusqu’en 2018. Il y a déjà beaucoup de sujets qui sont identifiés. Donc, cela permettra à tous les candidats de maîtriser toutes les techniques afin de mener à bien leurs épreuves de baccalauréat », prévoit-il.

 

Le report de la fin des cours à la fin du mois de juin est une mesure appréciée par le Directeur général : « Le report de l’arrêt des cours au 30 juin nous réjouit beaucoup plus. Puisque cela va permettre aux professeurs de tester les élèves et de préparer davantage les candidats aux examens nationaux. Cela permettra également aux candidats de revoir les leçons », a fait savoir Mohamed Cissé.

 

Au lycée Kountia dans Coyah, les responsables ne se sont apprêtés à  nos questions. Sous anonymat, un candidat au baccalauréat option sciences sociales confié que quelques cours ont été bâclés. Pour cela, il compte suivre des cours à domicile.

Selon M. Cissé, Ekonam compte 956 élèves, dont plus de 150 candidats pour la session 2019.

 

Mamadi III Konaté pour stars21TV.com

Tél. : 623870808/ 664017874

Share Button

Leave A Reply

Your email address will not be published.