Take a fresh look at your lifestyle.

Aéroport de Conakry : Kabassan assigné au paiement de 880 millions de GNF à la SOGEAC

151

Sale temps pour Oulaba Kabassan Keita. L’ancien directeur général de la SOGEAC, semble être rattrapé par sa gestion antérieure de cette entreprise mixte détenue à 49% de parts par l’Agence Française de Développement, les aéroports de Paris et la chambre de commerce de Bordeaux.

Un huissier mandaté par la SOGEAC, a déposé la semaine dernière, le commandement de payer 880 millions de GNF, auprès de l’ancien directeur général, dans un délai de 15 jours.

Il s’agit là d’une première tranche d’un dossier de détournement de plus de 4 milliards de francs guinéens, dans lequel l’ancien DG est empêtré et pour non-conformité entre certaines dépenses effectuées et les autorisations budgétaires validées par le Conseil d’Administration de la SOGEAC : fausses factures, surfacturation, faux contrats, location de limousines pour des randonnées à Paris aux frais de la SOGEAC, a-t-on appris.

Il faut dire que le CA avait saisi les cabinets d’audit FFA-Ernest & Young et Lombonna, le 27 novembre 2017, dans une démarche qui visait à diligenter une revue de conformité de certaines dépenses des exercices allant du 1er janvier 2016 au 31 octobre 2017.

Les dépenses visées sont entre-autres : entretien, réparations et maintenance ; missions et réceptions, avantages en nature, dons et libéralité, investissement mobilier, mobilier et travaux.

Le délai de grâce semble être terminé pour celui qui a été nommé le dimanche 13 janvier 2019, conseiller chargé de mission à la présidence de la République.

Il devrait s’acquitter cette semaine ou s’engager de rembourser lesdits montants. Passé ce délai, la justice va, très certainement, se saisir du dossier.

Share Button

Leave A Reply

Your email address will not be published.