Take a fresh look at your lifestyle.

Dar-Es-Salam: Quel avenir pour Les occupants du site ?

12

il y eu, Koloma, Kaporo-rails, Kipé2, que vont devenir les occupants du site de Dar-Es-Salam? L’Etat guinéen, s’est fendue de nombreux communiqués à la veille des grandes pluies pour un déguerpissement imminent. 

Abdoulaye Camara un occupant des lieux déclare:«Nous, habitons ici depuis le temps du feu président général Lansana Conté. Et en ce qui concerne la décharge on avait mis des grillages pour imposer des limites à la population et donc nous, nos maisons n’étaient pas concernées. Mais à l’avènement du professeur Alpha Condé ça à déborder. Les gens sont venus construire au-delà des limites et maintenant ils veulent tout raser même celles qui ne sont pas concernées. Donc moi je pense qu’il vaudrait mieux déplacer les ordures au lieu de déguerpir les gens »

Cependant, si les uns ne veulent pas quitter cet endroit qu’ils connaissent temps ou qui les a vus naitre, les autres trouvent que malgré leurs tristesses, l’État n’a pas tort de faire déguerpir les citoyens qui vivent tout près. Selon eux, les risques sont énormes et les occupants seront exposés aux différentes incommodités. Donc pour éviter d’être contaminer des maladies de tous genres provenant de cette montagne d’ordures il faut au moins vivre à 200m de la décharge pas à un micron.

« Nous savons que vivre dans ce genre d’environnement n’assure la santé de personne. Donc il n’est pas tout à fait logique de vivre auprès de cette décharge, c’est un fait trop risqué pour la population. Mais quand même on demande à l’État de dédommager les occupants du Site avant de les faire déguerpir », Implore Sannoussy Bangoura citoyen du quartier.

A noter que d’autres maisons qui ont été marquées aux premiers constats sont maintenant épargnées par les autorités compétentes qui ont finalement conclu que celles-ci étaient dans les normes.

Share Button

Leave A Reply

Your email address will not be published.