Take a fresh look at your lifestyle.

Abdoulaye Sow : « les violences survenues au palais du peuple ont été savamment élaborés »

65

L’Union Syndicale des Travailleurs de Guinée (USTG) d’Abdoulaye Sow a tenu une conférence de presse à leur siège ce vendredi 3 mai 2019. Objectif, faire entendre à tous les guinéens le discours qu’ils devaient prononcé lors de la fête du travail le 1er mai dernier, et donner leur version des faits sur la confrontation qui les a opposés aux autres centrales syndicales à savoir la CNTG d’Amadou Diallo et l’USTG version Abdoulaye Camara.

A l’occasion de Cette conférence Abdoulaye Sow accuse le secrétaire générale adjoint de la CNTG kadère Camara de l’avoir menacé de mort.

« Cette confrontation était savamment élaboré par des personnes qui n’ont pas intérêt à ce qu’il ait la paix dans ce pays. A la veille de l’évènement nous avons appelé en cours de réunion avec 12 centrales syndicales le secrétaire générale adjoint de la CNTG Kader Camara. Et en haute et intelligible voix il a dit, monsieur le secrétaire général, demain on va vous tuer. Toutes les personnes présentes sont témoins parce que nous étions en haut-parleur et le lendemain ça s’est traduit. Il a envoyé une personne avec une barre de fer pour venir m’attaquer. Heureusement pour moi les travailleurs étaient là », révèle-t-il

Par ailleurs, lors de son discours, le secrétaire général de l’USTG a mis en cause la crédibilité des factures brandies par ses adversaires, pour attester la location du palais du peuple.

« Ils disent qu’ils ont écrit à l’administrateur du palais du peuple, pour organiser cette fête, c’est une invention. C’est de la délation.  Rien n’a été payé, ces factures sont un arrangement. Pour la fête internationale du travail, le palais du peuple appartient à tous les travailleurs de Guinée, et on informe seulement », explique-t-il.

Plus loin, Abdoulaye Sow établi un lien, entre l’assainissement du fichier des enseignants et les violences survenues au palais du peuple, lors de la célébration de la fête du travail.

« Nous sommes en assainissement du fichier où vous avez des fonctionnaires véreux, qui profitent de la corruption. Et comme nous voulons mettre fin à cette corruption, voilà une raison de ce qui s’est passé au palais du peuple », a affirmé lce secrétaire générale .

Avec assurance, le premier responsable de l’Union Syndical des Travailleurs de Guinée dit haut et fort que leur centrale syndicale continuera le combat afin que les choses s’inverse positivement dans le pays.

Share Button

Leave A Reply

Your email address will not be published.