La television 21

Le Bloc Libéral : Faya Millimouno ‘’ On ne se laissera pas intimider’’

Comme promis, le bloc libéral de Dr. Faya Millimouno a défini sa position par rapport à l’actualité politique, ce mardi 23 avril 2019 l’ors de la conférence de presse qu’il a tenu au siège de son parti. Le BL est contre toute modification de la constitution et contre un troisième mandat.

A l’occasion de cette conférence, Faya Millimouno a abordé plusieurs sujets dont entre-autres les violations des droits humains, les tueries dans le district de Gonota, sous-préfecture Géuasso, préfecture de Lola qu’il qualifie d’inhumain. Le président du parti a également mis un accent sur les persécutions dont sont victimes le BL.

Placé sous contrôle judiciaire par le doyen des juges d’instruction du TPI de Kaloum, pour avoir organiser une protestation l’ors de la rentrée parlementaire, le leader du BL, dit avoir fait un appel et une demande de suspension à l’ordonnance du contrôle judiciaire pour lui permettre d’effectuer son déplacement au Etats-unis. Selon lui, il devrait y être depuis le 7 de ce mois, mais à cause de ses ennuis judiciaires, il ne peut malheureusement pas s’y rendre.

« Depuis notre arrestation, le jour de la rentrée parlementaire, moi je suis sous contrôle judiciaire. Et ce contrôle judiciaire, m’interdit de dépasser les périmètres de Conakry, il m’impose de répondre aux convocations du juge d’instruction, il m’impose de déposer mes documents de voyage et m’oblige d’aller au moins deux fois par semaine pour émerger le cabinet du juge.» explique le leader du BL.

Malgré, la tentative d’intimidation de la part du pouvoir en place Faya Millimouno martel, qu’il ne renoncera pas à son combat.

 « Puis que le pouvoir du professeur Alpha sait qu’il n’y a qu’un seul parti aujourd’hui qui montre toute sa cohérence, par rapport aux dérives du régime, ils font des manœuvres pour faire taire les membres du Bloc Libéral. Mais il y a des éléments à la constitution qui ne mérite pas d’être touché et ceci est un combat pour la préservation de la démocratie. Donc le BL continuera de lutter contre les injustices et se battra jusqu’à ce que la vérité soit entendue par tous les fils de Guinée et jusqu’à ce qu’ils soient tous libérer de cette domination qui ressemble à  l’esclavage ».

A noter que cette affaire de nouvelle constitution continue d’être le centre de tous les débats en Guinée.

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.