Take a fresh look at your lifestyle.

Promotion de 3ème mandat : L’UFR dit non au tripatouillage de la constitution

7

Comme à l’accoutumée, l’Union des Forces Républicaines (UFR) a tenu son assemblée générale ce samedi 13 Avril à son siège. Une assemblée au cours de laquelle plusieurs points ont été largement débattus notamment la question de troisième mandat, les promesses non tenues par le Président de la République et l’immigration clandestine des jeunes.

Aux dires de Saikou Yaya Barry, secrétaire exécutif de cette formation politique, toutes les personnes qui font la promotion d’un éventuel 3ème mandat sont des apatrides. « Tous ceux qui sont en train de faire la promotion de ce changement de constitution sont des renégats de la Nation. Ce sont des apatrides, des hors de la loi qui ne maîtrisent même pas l’emblème de la République qui est travail, justice et solidarité. Le Président et les gouvernants sont des vendeurs d’illusions faisant croire que ça marche en Guinée. L’UFR reste ferme sur sa décision de dire non à une modification de la constitution. Alors Non au 3ème mandat « , a déploré ce député Républicain.

Plus loin, il s’est indigné des promesses non tenues par le Président: « 3 milliards de dollars pour l’électricité, on n’a pas de courant. Un étudiant une tablette, c’est jamais vu. Un tailleur une machine, c’est le même cas. Usine de montage de bus, c’est jamais vu… « , a-t-il regretté.

Durant cette assemblée générale, la question relative à l’immigration clandestine a été évoquée. Selon ces responsables, cet acte est humiliant aujourd’hui pour tout Guinéen épris de paix et et de justice. « Dans ce pays, il n’y a pas de travail. Nos frères sont en train de mourir dans le désert. Nous sommes le premier pays subsaharien où les jeunes sont en train de fuir leur pays, c’est du jamais vu. Selon l’Organisation Internationale pour les Migrations(OIM), la Guinée occupe la première place des demandeurs d’asile avec plus de 13 000 jeunes guinéens après Afganistan », a-t-il rappelé devant ses militants.

Pour l’heure, la restructuration et le recensement des militants partout en Guinée est en cours. Ils demandent tous de se joindre à eux afin d’atteindre leur objectif, celui de l’alternance en 2020.

Share Button

Leave A Reply

Your email address will not be published.