Take a fresh look at your lifestyle.

Campagne d’assainissement : Quelques changements enregistrés à Kaloum

6

Depuis son lancement en juin dernier, la campagne d’assainissement de la ville de Conakry pilotée par le ministère des travaux publics et l’agence nationale d’assainissement et de salubrité publique (ANASP) se poursuit. Un acte qui n’est toujours pas cerné par bon nombre des citoyens.
Au centre- ville de Kaloum, la population a été dotée de bacs à ordures pour ne plus jeter des ordures dans les caniveaux. Une mesure gouvernementale visant à répondre à l’urgence suscité par la grande insalubrité qui avait gagné la capitale guinéenne. Cependant, la majeure partie des citoyens qui vivent à Kaloum, jettent leurs ordures dans les caniveaux et ce, malgré les dispositions prises par l’Etat.
« L’Etat nous a aidé mais la population ne veut rien comprendre. Les gens viennent mettre les ordures dans les caniveaux pendant la nuit bien que le gouvernement nous ait donné des bacs à ordures. Par exemple chez nous ici, nous avons 11 poubelles. Mais les citoyens refusent d’y mettre les ordures », a déploré Elhadj Fodé Mohamed Sylla.
Contrairement à Mohamed Sylla, certains citoyens ont tenté de rassurer que la ville de Kaloum est bien propre actuellement. Un exploit réussi grâce à la sensibilisation de la population dans tous les quartiers de cette commune.
« Cette politique d’assainissement est une très bonne chose car aujourd’hui, la ville de Kaloum commence à retrouver sa vraie couleur. La ville est propre et la population a été sensibilisée à cet effet. Ils mettent des ordures dans les poubelles. Et bien que Kaloum soit la vitrine de l’administration guinéenne, je sollicite à l’Etat de doter aux autres communes la même politique », a martelé Ousmane Bangoura.
Pour rappel, chaque dernier samedi du mois est considéré comme jour d’assainissement de la ville de Conakry.

Share Button

Leave A Reply

Your email address will not be published.