Take a fresh look at your lifestyle.

Assemblée générale du SLECG : une grève risque de se déclencher

76

Aboubacar Soumah du SLECG et Abdoulaye Sow de l’USTG menacent de déclencher une grève le 10 avril prochain si d’ici mardi le ministre de l’enseignement supérieur Yéro Baldé refuse de signe les deux actes. A savoir l’ouverture des opérations au niveau de l’enseignement supérieur et la note de service rétablissant leurs camarades dans leurs droits.
Comme promis, le syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée le SLECG a effectivement tenu ce samedi 6 avril 2019 une assemblée générale. Très mobilisés les enseignants comptent bien se battre, auprès de leurs chefs jusqu’à obtenir satisfaction.
En effet, c’est devant ce parterre d’enseignants que le camarade Aboubacar Soumah, secrétaire générale du SLECG a menacé l’or de cet assemblé de partir en grève si ses exigences ne sont pas respectées. Il dit : « Si à la date du mardi les deux actes ne sont pas signés à savoir, l’ouverture des opérations au niveau de l’enseignement supérieur et la note de service rétablissant nos camarades dans leurs droits, nous déclencherons une grève sur tout l’étendue du territoire le 10 avril prochain »
De son coté, le secrétaire général de l’USTG Abdoulaye Sow rassure les enseignants en ces termes : « nous ne reculerons devant rien. Nous sommes des syndicalistes responsables. Donc nous voulons une amélioration substantielle des conditions de vie des travailleurs guinéens. »
Pour conclure, le syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée SLECG, invite les enseignants à être prêt pour aller en grève le mercredi prochain au cas où le ministre de l’enseignement supérieur reviendrait sur sa promesse de signer les deux actes le lundi.

Share Button

Leave A Reply

Your email address will not be published.