Take a fresh look at your lifestyle.

Lutte contre la criminalité: des présumés bandits arrêtés (DNPJ)

49

Après une attaque à main armée le 28 février dernier dans une boutique à Madina, la Direction Nationale de la Police Judiciaire a mis main sur les présumés malfrats. Il ont été présenté devant la presse dans l’après midi de ce vendredi 08 mars 2019. Les mis en cause interrogé nient les faits et se rejettent les responsabilités.

Sur les (5) présumés bandits arrêtés, (4) ont été officiellement montré à visage découvert. Le cinquième, pour donner une suite à l’enquête est en instance d’audition. Les objets, qu’ils auraient volé ainsi que les armes et moyens utilisés ont été exposé dans la cour de la DNPJ. Aussitôt informé, une enquête a été ouverte afin de retrouver les auteurs de cette opération. « La direction générale étant informée, à son tour a instruit fermement la DPJ, de mettre tout en oeuvre pour interpeller ces malfrats. Alors la machine judiciaire de la DPJ s’est mise en marche. C’est ce qui a aboutit, à la recherche et à  l’interpellation des individus que vous voyez à ma gauche. » A laissé entendre Abdoul Malick Koné, Directeur national de la police judiciaire.

Il s’agit d’une importante somme d’argent, qui aurait été cambriolé par ces présumés voleur. « Ils ont réussi a emporter des objets, des numéraires à savoir 15 millons 800 mille francs guinéens, 3000 mille dollars d’autres objets que vous voyez là. Quand, ils ont été interpellés, ils ont reconnu les faits. » A-t-il déclaré.

Aux yeux des caméras, ces présumés bandits ont rejeté en bloc, les faits qui leurs sont reprochés. « J’ai été accusé par Bafoé, de lui avoir donné loué un véhicule à 7 millions pour une journée. Je ne suis pas fou pour loué un véhicule a ce montant. Je ne le connais même pas. Il m’a simplement indexé. Je ne connais rien dans cette affaire. » A clamé l’un des présumés. « C’est lui, qui m’a donné ce téléphone avec un montant de 7 millions. » A contredit un autre présumé voleur.

Pour l’heure, ces présumés malfaiteurs seront mis à la disposition de la justice a confié le Directeur National de la Police Judiciaire.

Share Button

Leave A Reply

Your email address will not be published.