Take a fresh look at your lifestyle.

Bordeaux : Eric Bedouet justifie la mise à l’écart de Kamano

74

Alors qu’il est très proche d’un départ cet hiver, l’international guinéen s’est vu écarté du groupe des girondins qui a affronté Le Havre en coupe de la ligue mercredi. Ce jeudi, lors d’une conférence de presse, Eric Bedouet a expliqué cette décision.

Les chances pour que Kamano reste à Bordeaux sont maigres. L’attaquant du Syli National devrait rejoindre le Rocher où l’attend un contrat et un nouveau challenge : celui d’aider l’AS Monaco à se refaire. Le joueur a déjà donné son accord mais les deux clubs sont toujours en discussion. La pompe de discorde se situe au niveau du prix du transfert. Selon plusieurs médias français, les Bordelais exigent au minimum de 20 millions d’euros pour libérer le Guinéen.

En face, Monaco ne propose que 15 millions d’euros plus 3 millions de bonus. La situation s’est  enlisée mais pourrait bien connaître une issue favorable pour toutes les parties. Absent du groupe pour affronter le HAC en coupe de la ligue en milieu de semaine, Kamano fait son retour pour le déplacement de ce samedi 11 janvier à Nice au compte de la 20ème journée de ligue 1. A quelques jours de ce match, l’entraîneur de Bordeaux a été interrogé sur le choix de laisser François de côté face au Havre. « Il faut déjà voir comment évolue sa situation. C’est un peu en fonction de cela. Hier (mercredi, ndlr), il a demandé à s’entraîner et à jouer lors de l’entraînement. Il a envie de bien faire. C’est quelqu’un de bien, il n’y a aucun problème à ce niveau-là. Avec le staff, on avait préféré le faire couper parce qu’il y a plein de choses qui sont dans sa tête, cela fait partie du jeu. Parfois, cela fait du bien aussi de pouvoir prendre du recul. Une deadline pour régler sa situation ? Je ne sais pas. Difficile de ne pas pouvoir l’utiliser. Ce sont des très bons joueurs donc effectivement c’est embêtant. Il faut que la situation se règle rapidement pour lui. Maintenant, cela ne nous appartient pas, on est tributaire de ça » a répondu le technicien français.

Share Button

Leave A Reply

Your email address will not be published.