Take a fresh look at your lifestyle.

Education: les sages de la basse côte demandent le dialogue entre gouvernement et syndicat

39
Les Guinéens viennent d’entamer une nouvelle année. C’est une année qui trouve des crises dans certains secteurs du pays. Une situation qui intéresse toutes les notabilités, les sages de la basse cote par la voix du kountigui, ont présenté leur vœux de nouvel an.<< Nous prions pour tout le peuple de Guinée. Au nom des sages de la basse cote, je prie Dieu qu’il accorde toute sa grâce à la population guinéenne. Cette année 2019 nous a trouvé dans des crises alors nous demandons à ce que chacun de privilégier le dialogue pour le développement du pays>> formule Elhadj Skhouna Soumah. Par la même occasion, Elhadji Sekhouna Soumah a exprimé sa préoccupation par rapport à la crise dans le secteur de l’éducation<< Aujourd’hui il faut qu’on dise la vérité, il n’ya pas d’étude dans le pays. Nous demandons au président d’accepter de recevoir les enseignants. Il est le père de la nation. Il ne faudrait pas qu’il essaye de considérer certaines choses dans le pays. Si on parle de de développement, c’est par ce qu’il y’a eu étude. Mais il faut dire que cette année les cours sont perturbés dans les écoles. Celui qui dit qu’il y’a étude ce ne pas vrai, même à Dubreka ici, les enfants n’étudient pas.> > Interpelle le Kountigui. Concernât la polémique sur la diminution du prix du carburant de 500GNF, le sage de la basse cote invite les autorités à plus de flexibilité.<< Oui ils ont diminué le prix du carburant de 500GNF, mais le président doit savoir que les gens sont frustrés. Le baril a baissé, donc ils n’ont encore être plus flexible pour aider la population. Personne n’a intérêt à ce qu’il n’yait pas stabilité dans le pays>> ajoute t-il En attendant, les voix s’élèvent partout , pour sensibiliser les parties en conflit dans le pays afin privilégier le dialogue. 
Share Button

Leave A Reply

Your email address will not be published.